Alvaro Mutis quitte le navire

Publié le par marine

 

Je suis venu t’appeler
sur les falaises.
J’ai lancé ton nom
et seule l’écume vorace et passagère
de la mer m’a répondu.
Sur le désordre éternel des eaux
vogue ton nom
comme un poisson qui se débat et qui fuit
vers le lointain immense.
Vers un horizon
de menthe et d’ombre
navigue ton nom
errant sur l’océan de l’été.
Avec la nuit qui tombe
Reviennent la solitude et son cortège

De rêves funèbres

Alvaro Mutis

 

Maqroll el gabiero est un jour apparu dans un poème de l'écrivain Alvaro Mutis. A la suite de quoi, Maqroll et Alvaro ne se sont plus jamais quittés. L'écrivain Alvaro Mutis est mort sans avoir pu faire mourir ce personnage envahissant qui ne le lâchait plus pourtant ce n'était pas l'envie qui lui en manquait.  

 

Décédé il y a quelques jours à Mexico, Alvaro Mutis, le grand ami de Garcia Marquez a connu un notoriété certaine. Un bel hommage lui est rendu dans le quotidien Le monde.

 

Maqroll el gabiero s'en sortira surement, éternel aventurier sans attache, vagabond des mers et grand solitaire, toujours partant pour les plus improbables traffics. Il est impossible que Maqroll n'ait pas, un jour, croisé sur un quai, quelque part dans le monde, Corto Maltese, autre aventurier célèbre.

 

Pour entrer dans l'univers attachant des personnages rares, libres de toute attache, lire "Abdul Bashur, le rêveur de navires" et les trois romans dont Maqroll est le héros "Les neiges de l'amiral", "Llona vient avec la pluie", "L'ultime escale du tramp steamer"... voyage hors du temps garanti, une vraie bouffée d'oxygène.

 

Publié dans Blanc

Commenter cet article