Jean-Marc Ayrault : d'un gouvernement à l'autre

Publié le par marine

portrait-PS.jpg

Parution : Le nouveau quotidien, 5 juin 1997

Le portrait officiel du président François Hollande prise par le photographe Raymond Depardon fait jaser dans les chaumières. Certains y voient une simple photo d'amateur et d'autres en interprètent à l'envi le cadrage, la posture, l'environnement, le format. Chacun des présidents élus a choisi un photographe de renom pour lui tirer le portrait qui est accroché dans toutes les mairies. Si le sujet vous intéresse, un petit tour sur le célèbre moteur de recherche avec deux g et deux o, pourra largement satisfaire votre curiosité.


Le quotidien suisse "Le temps" choisit d'exhumer un cliché paru en juin 1997. Une photo de famille, celle de la garde rapprochée du nouveau gouvernement de cohabitation de Lionel Jospin. Quinze ans de moins et le sourire aux lèvres, Ségolène Royal radieuse, Catherine Trautman sérieuse, Jack Lang, un tantinet cabotin, DSK également, Bernard Kouchner un peu absent. Mais qui se tient aux côtés de Martine Aubry, le nez penché vers le bureau... Jean-Marc Ayrault, celui que l'Histoire avait un peu laissé de côté. Qui se souvenait de ce passage dans le gouvernement Jospin ? De tous les autres, il était possible d'avoir quelques faits plus ou moins précis à en dire mais sur Jean-Marc Ayrault, beaucoup ont séchés, le maire de la cité nantaise est un homme discret que les mémoires sont promptes à oublier. 

 

Il ne faudrait peut-être pas se fier à ce calme apparent surtout si l'on s'en réfère à l'origine de son nom : "Ayrault est un nom de famille du midi qui est la vaiante péridionale de héraud, nom de personne d'origine germanique, dérive de heriwald, issu de la racine heri qui signifie armée et wald qui signifie : gouverner. Il s'agit surement d'un surnom de guerre." (www.généalogie.com). Voila qui change la manière d'apprenhender le premier ministre n'est-il pas ?

 



 


Publié dans vert

Commenter cet article