L'art à travers les "Lunettes rouges"

Publié le par marine

la-force-de-l-art-0353.jpg

Dans la blogoshère, certains blogs se font incontournables. Ils sont le fait de professionnels qui livrent leurs actions, réflexions, complément d'information ou d'amateurs éclairés et passionnés. L'écriture en est propre et parfois belle, les prises de position claires, les propos intelligents. 

 

Dans le domaine de l'art, le blog de Marc Lenot "Lunettes rouges", hébergé sur la plateforme du Monde mais qui n'est pas le critique d'art du quotidien, vaut d'être distingué pour la qualité, la régularité de ses informations et la pertinence de ses critiques. 

 

" Dès que je peux, je visite musées et galeries, à Paris ou au hasard de mes voyages.
L
unettes Rouges est un pseudonyme (assez révélateur). Je suis un amateur, pas un professionnel et je ne suis pas LE critique d'art du Monde.
N'étant ni artiste, ni galeriste, mais simple collectionneur éclectique, je souhaite partager librement mes découvertes, mes intérêts, mes coups de cœur.

Mes points de vue sont subjectifs, et j'apprécie toute invitation à d'autres regards et d'autres découvertes..."  Ainsi se présente-t'il.

 

Son regard est acéré, ses descriptions claires. A lire ses posts régulièrement, se dessine une cartographie de l'art tel qu'il est actuellement donné à voir. Quand il aime, il le dit, et quand il n'apprécie pas il le fait  également savoir. Il argumente ses critiques et parfois son indignation fait du bien. Il montre que l'art n'est pas un exercice de simple esthétique mais porte un propos qui parfois bouscule, interpelle. L'art parle de l'époque qui le voit naître.

 

De l'indignation, il en a eu en visitant l'exposition " Bohèmes " visible au Grad palais à Paris jusqu'au 14 janvier et sous le titre : Exposition « Bohèmes » : il manque quelques centaines de milliers de morts, et il y a un ‘s’ de trop s'indigne. Sa colère est juste. Elle porte sur l'image des tziganes que l'exposition a lissé au point de n'en offrir qu'un point de vue "exotique" "mythique" faisant fi d'une actualité brûlante et de leur extermination par les nazis. Et qu'ajouter quand on apprend qu'au moment où l'exposition est inaugurée, le ministre de l'intérieur procède à des expulsions  et " nos concitoyens marseillais, de bons Français, brûlent un campement ". 


Chaussez les lunettes rouges autant que vous voulez... et regardez l'art avec un oeil avisé....

Publié dans blogosphère

Commenter cet article