La fouine et le vététiste....

Publié le par marine

 

 

Il était une fois un vététiste qui s'aérait les neurones en forêt de Rambouillet.... Le soleil était généreux et sa lumière dans les sous bois conférait au jour une atmosphère douce et chaleureuse. Le conte de fée n'était pas loin. Petit rectificatif... le vététiste n'était pas seul, il était en compagnie d'un ami qui moins sportif était un peu à la traîne, c'est ainsi que l'on pouvait s'imaginer que le vététiste était seul ... Ce moment idyllique qui aurait pu se prolonger au moins jusqu'à la fin de la randonnée en forêt, vira brutalement au cauchemar lorsqu'une fouine....

 


- la fouine est un petit mammifère présentant bien voire même attendrissant avec ses deux petits yeux en boutons de bottine. Elle pique les oeufs des poules et si celles-ci n'y voient rien à redire la cohbitation poules/fouines se passe très bien mais si par mégarde, l'un des volatiles s'affole et se met à piailler, battre des ailes, la fouine devient soudain folle et s'affole en égorgeant toutes les poules à sa portée, et pour l'avoir vu, je sais fort bien de quoi je parle. Ce comportement reste vraiment incompréhensible aux éthologistes. Au Moyen-Age, la fouine était utilisée pour chasser rats et souris des habitats, le chat était alors persona non grata,.. -

 

.... s'est mise à poursuivre le vététiste qui s'est senti menacé. De la fouine et du vététiste, personne ne sait qui va le plus vite. Cette fois-là c'est le vététiste qui a gagné. Son compagnon a eu moins de chance et la fouine s'est jeté sur les mollets du sportif amateur pour les mordre sans autre forme de procès. A l'institut Pasteur où l'affaire s'est terminée, le jeune homme a eu droit à une piqûre antitétanos -La fouine ne porte pas la rage - et s'est vu prescrire une série d'antibiotique. 

 

Que s'est-il passé dans la tête de la fouine ?.... Est-ce la révolte des animaux qui commence et les signes que la fin du monde annoncée est très proche ? Il est plus probable que l'animal ait été acheté dans une animalerie par quelque humain en mal d'originalité. Mais la fouine n'est pas le chat. Elle peut être fort sympathique et caressante mais elle est souvent ravageuse, les chaussures en savent quelque chose et comme elle semble ne pas apprécier qu'on s'agite autour d'elle, les mollets à sa portée en font souvent les frais. Il y a quelques années, le furet a  fait l'objet d'une OPA pour être métamorphosée en animal de compagnie. Il est possible que certains propriétaires en est eu assez de se faire mordre par ces charmants mammifères et qu'ils remettent leur bestiole dans la nature. L'animal avait dû prendre goût aux mollets, il s'est peut-être enfoui pour élargir son champ d'activité... 

 

Cette histoire me fut contée par le vététiste qui a réussi à échapper à la fouine ou au furet, (il n'a pas pris le temps de détailler son poursuivant). Pendant qu'il narrait avec humour cette mésaventure, il me venait à l'esprit le lapin blanc qui égorgeait les chevaliers dans le film "Monthy Python, sacré graal" ... 

 

Ils ont eu bien de la chance ces vététistes, ils auraient pu être attaqués par un caïman, un serpent, une araignée, un requin (non pas un requin, il n'y en a pas en forêt de Rambouillet, c'est prouvé !) ... 

 

J'ai toujours su que le sport était dangereux !!!!!!


Publié dans vert

Commenter cet article