Mars accueille Curiosity.. là où vont nos rêves

Publié le par marine

http://cosmobranche.free.fr/mars_archives.htm

 

La planète Mars cristallise les rêves de vie dans l'espace... mais les petits hommes verts semblent avoir vécu et Curiosity, robot de son état, qui cherche des traces de vie, visera plutôt les formes microbiennes.

 

Il va falloir exporter nos espoirs de rencontre du troisième type et autre E.T. vers une autre planète dans une autre galaxie. Il n'empêche que l'exploit technologique ainsi réalisé avec ce robot de la Nasa est à lui seul un vrai réservoir à rêves. Mais nos rêves sont mis à mal pour d'évidentes raisons budgétaires.

 

Il devient crucial pour la Nasa que cette "Mission to Mars" soit un franc succès afin que le budget de la Nasa ne soit pas trop amputé pour permettre la poursuite du projet martien...ce qui n'est pas gagné : "Des choix difficiles sont nécessaires, ce qui signifie que nous ne poursuivons pas le projet des missions ExoMars en 2016 et 2018 avec l'Agence spatiale européenne", a déclaré le patron de la Nasa, Charles Bolden. 

 

Les 226 millions de dollars que prévoit d'économiser la Maison-Blanche éliminent les fonds prévus l'an prochain pour l'envoi de deux sondes sur Mars. La première devait être lancée en 2016 et la seconde en 2018, pour effectuer des forages dans le sol martien et ramener des échantillons sur Terre au début des années 2020.

 

Alors à quand les colonies sur Mars ? L'astrophysicien, Roland Lehoucq nous ramène sur Terre. Dans un article paru dans Le monde diplomatique en décembre 2004, il explique les étapes nécessaires au terraformage désigne l’ensemble des opérations à mettre en œuvre pour rendre une planète habitable par l’espèce humaine.) de la planète rouge... La conclusion de son propos m'enchante :  "En sus d'un possible rôle d'objectif à long terme de l'exploration spatiale, l'étude de la terraformation (naturelle ou artificielle) reste aussi un excellent stimulant intellectuel, favorisant l'interdisciplinarité, le partage des connaissances et la réflexion sur l'action d'une humanité devenue "ingénieur planétaire". Car s'il est possible, voire facile de rendre Mars habitable, c'est aussi qu'il est facile de déstabiliser et de dégrader irrémédiablement la biosphère terrestre"...

 

Là où vont nos rêves..

 

Publié dans arc en ciel

Commenter cet article