Syrie en direct

Publié le par marine

tag-la-rochelle-13.jpg

La fermeture de l’ambassade de France en Syrie (l'ambassafeur avait eu l'information par la télévision. !) par Nicolas Sarkozy, avait plongé dans le désarroi l’opposition démocratique au régime de Bachar al-Assad, qui trouvait dans cette présence française, et dans l’activité de l’ambassadeur Eric Chevallier, un soutien et une capacité de témoignage précieux.. Pour le saluer, avant son départ et lui manifester leur reconnaissance, des opposants lui avaient offert un tapis. "C’est un tapis volant, a plaisanté l’un de ses interlocuteurs. Utilisez-le pour revenir". 

Malgré les violences quotidiennes, Eric Chevallier aurait voulu rester à Damas, Il conserve le contact avec des opposants de l’intérieur, le plus souvent par Skype. 

Eric Chevallier, ambassadeur hors sol de Syrie, accompagne aijourd'hui la rédaction de France culture pour une journée en direct de la frontière syrienne où s'est installée la rédaction de la chaîne pour deux rendez-vous : témoignages, reportages, analyses :

Dès 6h30 jusqu’à 9hLes Matins de Marc Voinchet s’installent à Antakya, à quelques kilomètres de la frontière, sur la route d'Alep.  Echos directs du conflit, analyse des enjeux confessionnels et des tensions politiques : c'est au plus près du terrain que la matinale éclairera ces questions, à partir de témoignages recueillis des deux côtés de la frontière par les grands reporters de la Rédaction.

De 17h à 19 h, Hervé Gardette présentera une émission spéciale consacrée au dossier des réfugiés syriens et au travail des humanitaires sur place, avec des reportages réalisés dans les camps de réfugiés de la région d'Hatay.

Une chronologie interactive des événements en Syrie :
http://www.franceculture.fr/2012-08-21-pourquoi-la-syrie

Et toujours le blog de Georges Malbrunot "De Bagdad à Jérusalem" qui suit depuis Damas où il a été envoyé par sa rédaction pour suivre les événements.

Publié dans rouge

Commenter cet article