"Tinghir Jérusalem, les échos du Mellah"

Publié le par marine

"Les juifs et les berbères ont vécu ensemble pendant plus de 2000 ans et aujourd’hui, c’est le vide total. Les seules traces sont celles des morts, qui reposent dans les cimetières de la ville. Mon film permet donc de recréer des liens après 50 ans de coupure et de silence sur cette histoire partagée." explique Kamal Hachkar, réalisateur du documentaire "Tinghir Jérusalem, les échos du Mellah" présenté au festival du film de Tanger qui a suscité une polémique.

 

 Kamal Hachkar dans son documentaire suit le destin d'une communauté juive ayant quitté dans les années 60 le village berbère de Tinghir (Maroc) pour aller s'installer en Israel. D'après les témoignages des survivants, juifs et musulmans ont vécu en bonne entente dans cette petite ville marocaine. La manifestation d'antisémisitsme qui a accompagné la présentation du film au festival national du film à Tanger relève tout à la fois d'un déni de l'histoire aussi bien que du triste constat qu'il devient difficile en pays arabe d'évoquer ce genre d'histoire sous peine de se faire traiter de pro-sioniste ou d'ennemi à la cause palestinienne par les islamistes et parfois même par une partie de la gauche. 


Mais au-delà d'une polèmique instrumentalisée, il reste un beau film documentaire et documenté  dont il est possible de visionner de larges extraits sur Internet. Pour en savoir beaucoup plus sur ce document et son auteur, lire un très bel article de Ruth Grosrichard, professeur de langue et civilisation arabe.


"Tinghir - Jérusalem donne donc aussi à voir et à entendre la désillusion et la souffrance de ces juifs marocains face à l'injustice dont ils ont été victimes, eux aussi, de la part du projet sioniste. On comprend mal alors que des esprits chagrins se soient élevés, au Maroc, contre la diffusion de ce film et n'aient pas su ou voulu en apprécier les véritables qualités." conclut-elle dans son article

Publié dans arc en ciel

Commenter cet article